Historique

Network Finances SAS a été fondée début 2008 par une trentaine d'entrepreneurs européens de l'internet. Leurs réseaux professionnels drainent plusieurs centaines de projets innovants par an. Selon le guide des Startups 2014 de Olivier Ezratti, ce concentré de compétences high tech et l'expérience des membres qui le compose, en fait l'un des fonds d'entrepreneurs les plus aboutis et le plus performant.

Cibles d'investissement

Un seul focus : « Internet et mobile », principal moteur de la croissance et de l’emploi en France

Une récente étude du cabinet McKinsey a mis en lumière une réalité souvent sous-estimée, à savoir le poids du secteur Internet dans l’économie française. 3 chiffres suffisent pour s’en convaincre :

3,2%, c’est la part du PIB générée par la « filière Internet », soit d’avantage que des secteurs clés comme l’énergie, les transports ou l’agriculture ;

700 000, c’est le nombre d’emplois créés par Internet en 15 ans, soit 25% des créations nettes d’emplois durant la période ;

25%, c’est la contribution des sociétés Internet à la croissance.

Parce que nous connaissons en détail les modèles économiques de la « nouvelle économie » tout autant que les difficultés de la création et du financement de jeunes entreprises en France, les entrepreneurs de Network Finances sont particulièrement qualifiés pour financer et accompagner le développement de start-up Internet ambitieuses.

Network Finances investit dans les sociétés high tech à fort potentiel de croissance lors des premiers tours d'amorçage.
Nos secteurs de prédilection pour la sélection sont l'internet, la mobilité et le digital plus largement. Les prises de participation sont toujours minoritaires.


Critères d'investissement

Pour la sélection des investissements, nous privilégions les fondamentaux suivants :
- un leadership entrepreneurial ayant une vision stratégique du domaine
- une équipe complémentaire et expérimentée
- un marché à fort potentiel de croissance
- des produits ou services innovants en B2B ou B2C
- Potentiel de croissance international